BEATBOX

Utimate Battle – un événement unique en France

 L’unique battle multidisciplinaire qui rassemble
les vainqueurs des meilleurs contests Hip Hop

+ Kohndo (showcase)

A l’occasion des 10 ans du Festival Hip Hop Art’mature, pour la première fois en France,  les meilleurs contests Hip Hop français (End of the Weak, championnat de France de Beatbox, Beatmaker Contest…) s’associent pour proposer l’« Utimate Battle » – un événement unique au sein duquel les vainqueurs de chaque contest se livreront à un battle ultime.

Deux équipes, constituées de MCs, danseurs, beatmakers, beatboxers, DJs et graffeurs s’affronteront en combinaisons de disciplines interagissant chacune entre elles.

Price” : en plus d’obtenir ce titre ultime, les vainqueurs remporteront chacun un lot de sapes Hold Up Wear ainsi qu’un “Bling Bling” “Ultimate Battle” fait main par le joaillier Sade pour l’occasion !


Enfin, pour couronner l’évènement et en tant que parrain du festival, le rappeur Kohndo proposera un show-case au sein duquel il présentera ses derniers titres, issus de son nouvel album fraichement sorti, intitulé « Intra Muros ».

En avant gout de son nouvel album “Intra Muros”,
découvrez le clip “9m2” !

Une soirée exceptionnelle qui permet de retrouver l’ensemble des disciplines de la culture Hip Hop et de mettre en valeur leur complémentarité et les valeurs qu’elles partagent toutes entre elles. Le tout dans un esprit purement Hip Hop : un bon état d’esprit qui pousse ces artistes à se dépasser en permanence et à faire preuve de faire-plait en reconnaissant les talents de chacun et toujours le plaisir de partager une passion commune.

 Nombre de places limitées, réservation conseillée !

| Samedi 13 février 2015 |
| 19h / Tarif : 8 € – sur place ou en pré-vente / Espace Icare |

Rejoignez l’événement sur Facebook et invitez vos amis !

 


Les challengers de l’Ultimate Battle :
  • - Comme MCs proposés par le End of the Weak, retrouvez AL20 – vice-vainqueur à Maubeuge en 2012 et vainqueur End of the Weak Nord en 2013 – et 2KSEE – vainqueur End of the Weak Paris en 2012 et champion Île-de-France en 2013,
  • - Comme beatmakers, proposé par Beatmaker Contest (92 Styles), retrouvez BLAKESMITH et MKL,
  • - Comme beatboxers proposés par le championnat de France de Beatbox (Beatbox France) – retrouvez BRONIX et OSLIM – vice champion de France de beatbox 2008,
  • - Comme danseurs proposé par le Beat by Drums Battle (Secteur 7), retrouvez B-BOY BISCUIT – finaliste du Juste Debout expérimental à Amsterdam en 2013 et vainqueur du Beat by Drums Battle 2015 – ainsi que MA2T – finaliste du Hip-Hop Games Concept 2014 à Lille et vainqueur du Beat by Drums Battle 2015,
  • - Comme DJs retrouvez DJ Eko MPC – deux fois champion de France DMC en 2004 et 2008 – ainsi que DJ ADJECTIF – lui aussi deux fois champion de France DMC en 2013 et 2014,
  • - Comme graffeurs, retrouvez SLY2 et SIMER – 10 ans après leur première apparition sur le festival, à l’occasion de la première édition, ils mettront encore le feu au fond de la scène !

A propos du End Of the Weak – contest de MC partenaire :

Le End of the Weak est un MC Challenge, connu comme un anti-battle misant tout sur l’originalité et la créativité de chaque participant.
Né aux États-Unis en 2000, et maintenant présent dans une vingtaine de pays dans le monde : U.S.A., U.K., Argentine, Uganda, Sénégal, France, Suisse, Espagne, Italie, République Tchèque, Hollande, Brésil, Allemagne, Philippines, Suède et Belgique.
En France depuis 2004, il est le doyen des événements dédiés aux rappeurs. Il a déjà propulsé au devant de la seine bien des talents en France et à l’étranger : C-Rayz Walz (Def Jux), Jin (Ruff Ryders), Immortal Technique, (Viper / Shady Records), Poison Pen (Nervous), Webbafied (Chronick), RES…

A propos du Championnat de France de Beatbox - contest de Beatbox partenaire :

Ce championnat est le plus gros événement national consacré à la discipline. Organisé par le collectif Beatbox France, il réunit le temps d’un week-end les meilleurs beatboxeurs et beatboxeuses de l’hexagone et consacre les vainqueurs dans les catégories homme, femme, tag team (en duo) et par équipe, qui représentent la France aux Championnats du Monde. La France compte parmi les meilleurs représentants de la discipline, avec de nombreux beatboxeurs titrés en championnat du monde.

A propos du Beatmaker Contest – contest de beatmaking partenaire :

Né à Colombes (92) en 2007, le Beatmaker Contest est une compétition dédiée aux compositeurs Hip Hop. 9.2 Styles sélectionne les 8 beatmakers les plus talentueux d’une région afin qu’ils s’affrontent devant un public en 3 étapes à élimination directe, sur des samples imposés et des compositions personnelles.Le Jury détermine à chaque étape quel est le compositeur vainqueur. Le gagnant représente sa région lors de la finale France Beatmaker Contest.

A propos des DMC – contest dont les DJ participants sont issus :

Le DMC est un contest des DJs créé en 1985, devenu une compétition internationale depuis 1986. C’est un championnat dont le principe consiste à enchaîner rapidement des disques (mix) avec une configuration matérielle comportant deux platines vinyles et une table de mixage. Initialement conçue comme un championnat de mix, cette compétition a très rapidement évolué vers des critères de prestations faisant appel à des aspects plus caractéristiques comme le scratch et le beat juggling qui sont des techniques du turntablism.


Conférence “Le Hip Hop comme pédagogie et/ou éducation alternative ?”

 

En ouverture du festival, , une conférence sur le thème « Le Hip Hop comme pédagogie et/ou éducation alternative ? » vous est proposée.

L’objectif de cette conférence est de débattre de la place que peut avoir le Hip Hop au sein et en dehors des structures traditionnelles d’enseignement et des systèmes éducatifs institutionnels.

Que vous ayez une opinion positive ou non sur la place qui doit être réservée à cette culture, nous vous invitons à venir la partager et à échanger avec les nombreux intervenants, activistes et acteurs issus de la culture Hip Hop, comme du secteur éducatif institutionnel.

Organisée en partenariat avec l’association « One, Two, Three, Rap ! ».

Ils participeront à la conférence :

→ Nastassia Tenant, animera le débat – co-fondatrice de l’association, elle a aussi réalisé en 2012  un mémoire sur l’industrie musicale et des productions dans le rap français,
→ Kohndo
– rappeur emblématique, par ailleurs conférencier auprès de l’ARIAM et enseignant les pratiques musicales Hip Hop au sein d’un conservatoire et de nombreux établissements publics et structures privées,
→ Leo Seviyor
– rappeur au sein des groupes Les Mains Sales (Hip Hop Jazz) et Moster (Electro Hip Hop), par ailleurs internant dans les ateliers One, Two, Three RAP!,
→ Arnaud Houndjo
– fondateur d’Esprim et du le salon Des Activistes Hip Hop et aujourd’hui responsable de l’espace entrepreneuriat de La Place, Centre culturel Hip Hop,
→ Gauthier Benoit -
président-fondateur de l’association Rencontres Urbaines, ayant pour but de partager la culture Hip Hop auprès des jeunes,
→ Yannick Freytag
– directeur du festival Paris Hip Hop et de l’association Hip Hop Citoyens.

Nombre de places limitées, réservation conseillée !

| Mardi 9 février 2015 à 19h30 / Entrée Libre / Entrepont |

Rejoignez l’événement sur Facebook et invitez vos amis !

 


A propos de « One, Two, Three, Rap ! » :

One, Two, Three… RAP! est une association pédagogique qui a pour but d’encourager les jeunes à apprendre l’anglais par le biais de la musique Hip Hop US.

L’association propose des ateliers de soutien gratuits à des jeunes afin d’améliorer leurs performances scolaires et à terme faciliter leur intégration sur le marché du travail. Ils ont choisi une approche unique pour l’enseignement de l’anglais, qui a pour but d’encourager la motivation des jeunes, basée pour l’essentiel sur l’oral. “Notre pédagogie sera axée sur la volonté et l’engagement des jeunes et non pas sur une évaluation académique de leurs compétences. Nous pensons que la motivation est ce qui manque aux jeunes et celle-ci est un outil indispensable dans l’apprentissage d’une langue. Nous avons donc choisi la musique et la culture Hip Hop comme support pédagogique principal, qui permettra d’engendrer la curiosité et la motivation des jeunes pour la langue anglaise”.

“Universal State of Mind”, un tour d’horizon du Hip Hop hors de nos frontières à travers des contextes historiques, politiques, sociaux et culturels bien différents

 

Serbie, Sénégal, Brésil, France : voici quatre pays qui seront mis en lumière dans un tour d’horizon du mouvement Hip Hop à l’occasion de la projection du documentaire « Universal State of Mind », réalisé par Angélique Germain.

Un véritable voyage dans le mouvement Hip Hop à travers ces quatre territoires aux contextes historiques, politiques, sociaux et culturels bien distincts. Les destins se croisent entre renaissance, éveil et convictions, tous liés par un état d’esprit…

Cette projection sera suivie d’une rencontre et d’un débat - sur le thème “Evolution de la culture Hip Hop : la France doit-elle s’inspirer d’exemples à l’international ?” -  aux cotés de la réalisatrice ainsi qu’avec la participation de Specta (fondateur de Toxic Labo/TV, ex membre du Saïan, Supa Crew et réalisateur/producteur de la série documentaire Hip Hop Reportersqui traitait du Hip Hop à l’international et dont l’un des volets traitait du Portugal), Yann Cherruault (rédacteur en chef du magazine presse IHH et webzine International Hip-Hop) et Francois Gautret (fondateur de l’association R’Style, organisant des projets à l’international ainsi que l’Urban Films Festival) qui partageront leurs expérience, dans le cadre de leurs projets et voyages à l’intérieur et hors de nos frontières.

Découvrez le teaser du documentaire !

Prix discernés au documentaire :  la version long-métrage élue “plan coeur” du FIFIB (Festival International du Film Indépendant de Bordeaux) et par ailleurs,  la  version court-métrage a été sélectionnée à l’Urban Films Festival 2015 (500 films reçus, 36 sélectionnés et Universal State of Mind : 2ème de la catégorie documentaire).

Nombre de places limitées, réservation conseillée !

| Projection du documentaire et rencontre avec la réalisatrice |
| Vendredi 12 février 2015 à 19h30 / Participation Libre / Entrepont |

Rejoignez l’événement sur Facebook et invitez vos amis !

 


A propos d’Angélique Gemain :

Passionnée par la culture Hip Hop, avec un grand intérêt pour les cultures étrangères, Angélique Germain “NJ” qui est à l’initiative de l’association Hip Open et rédactrice en chef de son Mag en ligne, vient de réaliser son premier documentaire “Universal State of Mind”.

 

Retrouvez en exclusivité l’ensemble des numéros des magazines « Graff it ! » et « Blazing »

Afin de mettre en lumière les 20 ans d’histoire des célèbres magazines « Graff it! » et « Blazing », qui ont marqué la culture Hip Hop et le mouvement graffiti (mais pas uniquement !) jusqu’à leur disparition courant 2012, le festival mettra un coup de projecteur sur ces magazines.

Pour la première fois depuis leur disparition, une exposition leur sera dédiée, de même que la mise en libre accès en lecture de leurs principaux numéros. Une invitation pour tous ceux qui souhaitent se replonger dans 20 ans d’histoire du Hip Hop et du graffiti en France – du milieu des années 90 jusqu’en 2012. Une occasion supplémentaire de découvrir ou redécouvrir les plus beaux murs et Halls of Fame de France et de revisiter de nombreuses archives et événements passés.

Nous vous donnons rendez-vous le 10 février 2015, pour le vernissage de l’exposition, en compagnie d’Olivier Jacquet- ancien rédacteur en chef des deux magazines.

| Exposition et mise à disposition des magazines  |
| Du mardi 9 au samedi 13 février |
| Entrée libre / Médiathèque Centre ville d’Issy |

| Vernissage de l’exposition | | Mercredi 10 février /  18h45 |
| Entrée libre / Médiathèque Centre ville d’Issy |

 Rejoignez l’événement sur Facebook et invitez vos amis !

 


A propos de Graff it et Blazing

Ces magazines de référence font partie des premiers à avoir permis de relayer et présenter au grand public les différentes disciplines de la culture Hip Hop avec un focus sur le graffiti et renferment dans leurs pages une partie de l’histoire du Hip Hop en France à travers des dossiers, des articles, des interviews et des photos qui n’ont jamais été représentés au public depuis.

Après 8 ans de publication fanzine, puis 10 ans de distribution dans les réseaux de la presse en France et à l’international, soit près de 20 ans de projets d’éditions de publications régulières, le magazine avait pris la décision de mettre fin à ses publications en mai 2012, dans un contexte économique difficile pour la presse (émergence des webzines sur internet etc).

Pour la première fois depuis l’arrêt de la publication de ces magazine, la maison d’édition « Graff it Production » a accepté de mettre à disposition du public pour consultation les anciennes éditions.